vendredi 17 juin 2016

Sortie du lundi 27 juin 2016 à Saint Rémy de Provence

Nous sommes des botanistes amateurs. Si vous remarquez des erreurs, toujours possibles, dans la détermination de nos plantes,  merci de nous le signaler en commentaire. 




Nous vous présentons Lolotte, la mascotte de notre association qui a la patate!!!







Sortie de son joli panier en osier, la simple patate est devenue Lolotte, après un tour de table...







Que d'objets anciens, parfois insolites, dans le musée de Joseph Mauron, dit Lolo!!!
Le but de la balade de la journée était de faire étape à la ferme auberge troglodyte de la Pyramide, où Lolo nous a concocté un repas typiquement provençal. 

A table!! Comme dirait Aurore, mais avec sonnette ancienne!







Découvrez Lolo et sa chanson...

video



Les brins d'herbe ont voulu créer une chanson pour Lolo, c'est Jeannine, notre parolière talentueuse, qui a écrit les vers en quelques minutes seulement!

Lolo

On l’a trouvé vraiment sympa Lolo
Son restaurant dans une grotte Lolo
Les oies les canards et le coq, 
Accompagnent notre repas, 
Au milieu du lierre et du roc. 

Nous avons tous la patate chez Lolo
On mange bien car c'est bon chez Lolo
Dans sa cuisine ça sent bon,
Le gigot de 7 h à point 
Et tous les hors d'œuvre et le vin. 

Il chante une belle chanson Lolo
Avant la sieste Le tango Lolo
Son tablier bleu, ses cheveux blancs, 
Sa bonne humeur et son ardeur 
Nous nous en souviendrons longtemps. 

On l’a trouvé vraiment sympa Lolo
Son restaurant dans une grotte Lolo
Nous reviendrons le voir bientôt 
Tous ensemble c'est rigolo
On se trouve bien chez Lolo.


video








Le Mas de la pyramide
Lolo


                                     
                                     C'est un personnage typique
                                     Fier de l'héritage ancestral
                                     Un provençal bien sympathique
                                     Qu'aurait pu célébrer Mistral!
                                                                             Au coeur de notre belle Alpine
                                                                             S'étend le mas de ses aïeux
                                                                             Sous le vent léger qui grappille
                                                                             Les douces senteurs de ces lieux
                                    C'est le mas de la pyramide
                                    Vestige dont il a le nom
                                    A l'ombre du site splendide
                                    De cette ville au grand renom
                                                                             Incrusté dans le roc sauvage
                                                                             Il attire le visiteur
                                                                             Et l'ami sous le frais ombrage
                                                                             Du vieux mûrier protecteur
                                    Un bloc de pierre séculaire
                                    Garde l'empreinte du passé
                                    Dans cet antique sanctuaire
                                    Que nos ancêtres ont laissé
                                                                             L'ombre de Van Gogh se dessine
                                                                             Près des iris saturés d'or
                                                                             Quand le soleil les illumine
                                                                             Et baigne ce charmant décor
                                   Sous la lumière qui ruisselle
                                   Sur le champ de lavande en fleur
                                   La cigale bat sa crécelle
                                   En s'animant avec ardeur
                                                                             Si vous sillonnez la Provence
                                                                             Venant de Rome ou bien d'Oslo
                                                                             Allez faire la connaissance
                                                                             Du Saint-Rémois, nommé "Lolo"
Malou Fussel, née Roumanie
Saint Rémy de Provence, le 14 juillet 1994

                              




Claude et Jean Paul nous avaient prévu une jolie balade au-dessus des ruines de Glanum dans les carrières de pierre sous les pins d'Alep....

















Marie Thérèse nous a expliqué la différence entre le pin sylvestre, le pin noir d'Autriche et le pin à crochets lors de notre sortie au Ventoux... Aujourd'hui, nous avons vu le pin d'Alep, avec ses fines aiguilles...


Jean Paul vous propose un quiz sur les cônes des pins...Parmi les cônes ci-dessous, il y ceux des 4 pins cités ci-dessus...  Mais à quels numéros correspondent-ils?  J'ai fait le quiz, je n'avais pas les noms des pins, j'espérais qu'il y aurait le cône d'un pin parasol avec ses pignons, j'aurais pu le trouver facilement!! Vous ferez certainement mieux que moi.. Donnez vos réponses en commentaire... Je mettrai les réponses en ligne d'ici une quinzaine de jours.. 











Une très jolie fleur, découverte aujourd'hui : la coronille bigarrée - Coronilla varia, de la famille des fabacées.




La rue, ruta sp., à l'odeur fétide. L
e contact des feuilles suivi d’une exposition au soleil qui provoque une dermatite de contact, on dit qu’elle est phototoxique.





La molène floconneuse - Verbascum pulverulentum




On voit ces fleurs partout au bord des routes, des chemins : la jolie chicorée au bleu lumineux - 

Cichorium intybus - famille des astéracées









Buplèvre  arbustif - Bupleurum fruticosum  - famille des Apiacées




Milabre



La centaurée chausse-trappe  - Centaurea calcitrapa




Clématite vigne blanche - clamais vitalba - famille des ranunculacées - de quoi faire de jolies couronnes.. ou décorer un chapeau!





Clématite brûlante  - climatis flamula - Nous ne l'avons vue qu'en boutons



Hospice Saint Paul de Mausole 





































Bon été à tous, rendez vous en septembre pour de nouvelles aventures, vous trouverez le programme prévisionnel sur le blog de Brin d’herbe à la rubrique “Assemblées générales” : 


Hélène 










Mini séjour au Mont Ventoux les 23 et 24 juin 2016

Nous sommes des botanistes amateurs. Si vous remarquez des erreurs, toujours possibles, dans la détermination de nos plantes,  merci de nous le signaler en commentaire. 


Pour fêter l’arrivée de l’été, nous étions une petite quinzaine à nous retrouver sur la route devant la bergerie de l’avocat face Nord du Ventoux à l'entrée de la station de ski du Mont Serein pour suivre le sentier de découverte de Jean-Henri Fabre. Beaucoup de plantes, d'arbres, de splendides panoramas vus en deux jours... Cet article ne pourra retransmettre qu'une infime partie de ce que nous avons vu et vécu!!










Quand la pose photo se transforme en acrobaties diverses ..







Belle découverte de ce sentier botanique, le premier jour, avec une température douce (les zones ombragées ont été appréciées à leur juste valeur!), une riche variété d'arbres et de plantes.. Et la bonne humeur toujours au rendez-vous!!! 








LE MONT SEREIN
« Un peu d’histoire »
L’origine du nom du lieu est sans doute issue d’un terme pré-indoeuropéen « Ser », qui signifie : montagne allongée et arrondie.
L’occupation de ce site par les hommes est très ancienne, puisque des fouilles ont mis à jour en 1996 une station de fabrication d’outils en silex probablement d’époque néolithique (découverte de lames et de couteaux en silex).
Au 13ème sic!le, le site était déjà connu sous le nom de « Monte Serrano ». Mais d’autres appellations locales lui sont données, notamment ‘Li Prat » (les Prés) ou le « Collet des jardins »
Dès 1932, des épreuves de ski furent organisées, alors que la route d’accès ne sera terminée qu’en 1933. Les premières pistes de ski sont tracées à cette époque. 
Dès 1960, la station de ski se développe, pour la pratique des sports de neige.


LES ARBRES

LE HÊTRE

Fagus sylvatica






Les fleurs mâles sont en chatons globuleux, longuement pédonculés, pendants à périanthe très velu





Les fleurs femelles sont renfermées par 2-3 dans un involucre à 4 lobes velus, couverts d'écailles longues et étroites. Chaque fleur possède 3 styles filiformes

http://cdrfdr.pagesperso-orange.fr/Botanique/SITE%20RG/SBV%20RG/FERG_Fagus%20sylvatica/FERG_Fagus%20slvatica.html

Chaque fleur donne un fruit qui est un akène trigone : la faîne, brun luisant à péricarpe coriace, à saveur délicate (d'où le nom de Fagus du grec phagein, manger)
L'involucre persistant forme une cupule à 4 valves dures, ligneuses, hérissées de pointes qui s'ouvrent à maturité libérant les 2 ou 3 faînes à l'automne. 


 

 A la fin du printemps, on observe fréquemment des galles ovoïdes en "pépin d'orange" dues à un Diptère : Mikiola fagi
Celles qui contiennent des larves femelles sont grosses, ventrues et rouges,





Celles qui contiennent des larves mâles sont minces, coniques et vertes







L'ALISIER BLANC

Sorbus aria













Nous avons pu observer trois pins, le pin sylvestre, le pin noir d'Autriche et le pin à crochets :


LE PIN SYLVESTRE

Pinus sylvestris L.




Il se reconnait à la partie supérieure de son tronc dont l'écorce s'exfolie en lamelles fines de couleur rose saumon.

Les aiguilles sont groupées par deux dans une gaine, courtes, tordues sur elles-mêmes

Les fruits sont des cônes aigus de 3 à 6 cm de long, pendants, mats,  formés d'écailles à écussion plus ou moins pyramidaux et proéminents,

Guide de conifères de Vaucluse, Société des Naturalistes du Pays d'Apt


Les fleurs femelles sont au sommet des rameaux




Fleurs mâles





Cône d'un an





Cône de deux ans












Cueillette des fleurs




LE PIN A CROCHETS

Pinus Mugo Turra subsp. Unicnata (DC)



Les fruits sont des cônes obtus de 3 à 6 cm de long, d'un brun luisant, très dissymétriques, à écussons très développés, recourbés en crochets (d'où son nom) dirigés vers la base du cône. Ces crochets sont  plus longs du côté éclairé. 




Feuilles : En aiguilles groupées par deux dans une gaine, assez épaisses, droites, de 4 à 6 cm de long, vert foncé, persistantes plusieurs années.

Guide de conifères de Vaucluse, Société des Naturalistes du Pays d'Apt





Sauriez-vous différencier un pin d'un sapin???


Yvon a saisi une partie de l'explication de Marie-Thérèse dans son objectif 
(et les exclamations des brins d'herbe..)


video

Donc, un sapin a des aiguille solitaires, plates... Reste ensuite à déterminer lequel!!




LE SAPIN PECTINE

Abies alba L.



Les feuilles sont planes, solitaires, disposées de part et d'autre sur les rameaux stériles, dans le même plan (comme les dents d'un peigne, d'où son nom de Sapin pectiné), de 25 mm de long, émarginées, vert sombre dessus et à deux raies blanches dessous.  Les aiguilles adhèrent au rameau par leur base en disque laissant après leur chute une cicatrice circulaire.
Guide de conifères de Vaucluse, Société des Naturalistes du Pays d'Apt




L'épicéa

Picea Abies













Sureau à grappes

Sambucus racemosa










LES CHAMPIGNONS







Les Helvelles sont de la même famille que les Morilles et les Gyromitres.
Aucun intérêt culinaire, chair coriace..





LES FLEURS


Jean Paul à l'oeuvre pour le blog, que de belles photos en macro!


Plantain lancéolé - Plantago lanceolata L




Rhinanthys alecrorolophus (calice poilu)
et Rhinanthys minor (calice glabre)



Ceraiste des champs


Cerastium arvense






Géranium des Pyrénées


Geranium pyrenaicum









Rappel : 
Un petit "truc" pour différencier l'érodium du géranium ; les feuilles de l'érodium pourraient s'inscrire dans un triangle alors que celles du géranium pourraient s'inscrire dans un cercle... (sauf le géranium herbe à Robert - Geranium robertianum)






                               Gentiane des champs            

                                  Gentianella campestris






Reine des prés ou filipendule

Filipendula vulgaris

Montage photos de Jean Paul réalisé suite à la balade à Valsaintes


ArmériaArmeria arenaria





Bugrane du Mont Cenis
Ononis cristata





Oeillet des rochersPetrohagia saxifraga



Anthyllide des montagnesAnthyllis montana



Ancolie
Aquilegia



Le dessin de Jeannine..



Néottie nid d'oiseauNeottia nidus-avis



Crepis pygmée



Un petit intermède dans les photos de fleurs... 
A quel animal cette photo vous fait-elle penser??? Nous étions tous d'accord pour dire que cette photo nous faisait penser à un animal mais nous avons eu plusieurs suggestions..



et une autre photo.. prise par Marie Thérèse au Mont Serein. 
Ne dirait-on pas la Vénus du Mont Serein??





Le monstre du Mont Ventoux??




Cytise - Faux ébénierLaburnum






Le houxIlex aquifolium


Les fleurs,petites et blanchâtres sont groupées à l’aisselle des feuilles. 
Il y a polygamie, c’est à dire que sur le même pied il y a des fleurs des deux sexes et aussi des fleurs hermaphrodites.
Assez curieusement, presque toutes les fleurs d’un même pied sont du même sexe, c’est pourquoi le houx parait dioïque  sans l’être réellement : il y a des arbres à fruits abondants et d’autres presque sans fruits



Fleurs hermaphrodite du houx : 4 sépales courts soudés, 4 pétales blancs libres, 4 étamines en alternance avec les pétales
et un et un pistil formé de 4 carpelles soudés, contenant chacun un seul ovule; Il n’y a pas de style et le stigmate surmonte directement l'ovaire
Explications d'Hélène


LE CONTRAT
Le nom de « Contrat » est une déformation du mot provençal « Contrast » qui signifie : lieu contesté entre plusieurs propriétaires.
Lors des reboisements du siècle dernier, sur le versant Nord du Mont-Ventoux, les forestiers ont construit plusieurs « baraques » qui servaient de dépôt de matériel et d’abris pour les hommes.

Souvent bâties en matériaux dégradables (bois…), elles étaient posées sur un socle en dur pour pallier la pente du terrain. Aujourd’hui, seuls les socles sont restés. 

Epine-BlancheEryngium spinalba




Rosier















Polygala




 





Un beau chamois saisi par Marie-Thérèse lors de la balade de repérage, tôt le matin, avec Hélène




"Léchage" de la propolis sur les feuilles de peuplier noir, certains se sont régalés, Nadine et Yvon ont trouvé cela très amer... Comme quoi, les goûts et les couleurs...









Globulaire rampanteGlobularia repens nana






Pavot du Groenland
Papaver aurantiacum


Belle fleur qui s'épanouit dans les éboulis du Mont Ventoux






Daphné des Alpes
Daphne alpina






Epilobe des montagnes 

Epilobium montanum



Pigamon minus


Saxifrage granulée




Le jeudi, les brins d'herbe ont cueilli quelques feuilles et fleurs... qui ont été mises dans deux bocaux avec alcool... Ces bocaux seront enterrés chez Hélène et déterrés dans un an... Ainsi, les plantes de la Saint Jean, dont les vertus sont à leur apogée au moment de la cueillette, bénéficieront de l'énergie de la terre, tout au long des 4 saisons... L'élixir brin d'herbe 2016 sera prêt à être distribué. Quelques gouttes suffiront pour  apporter une certaine détente en cas de stress 
(une balade brin d'herbe peut avoir les mêmes effets bénéfiques!!)














L’Élixir de Brin d’herbe  est enterré dans le jardin d'Hélène jusqu’au solstice d’été l’année prochaine.



Un mini séjour brin d'herbe se doit de regrouper les délicieuses préparations des uns et des autres, sur une table fleurie..











Travaux manuels dirigés par Claude




Atelier cônes de pins de Marie Thérèse




Même une séance de gymnastique douce guidée par Jean Paul!!


Remerciements :
à Catherine, Hélène et Marie Thérèse pour les explications, le repérage...
aux photographes Bernadette, Catherine, Claude, Jeannine - Jean Paul, Yvon
à Claude pour l'activité "baguettes"
à Jean Paul pour la séance de gymnastique
aux cuisiniers et cuisinières
à toutes et tous pour leur bonne humeur permanente!