mardi 19 janvier 2016

Atelier du Lundi 1er février 2016 : "galles de chêne"


ATELIER GALLES DE CHÊNE





En attendant les beaux jours, Liliane nous a proposé sa véranda pour un atelier "galles de chêne". Nous étions une dizaine chez Liliane à Meyragues, le lundi 1er février à 10h.  Merci de son accueil!!!

Galles de chêne, du fil solide (lin, nylon), une aiguille assez longue et que quoi percer les galles (mini perceuse, vrille, etc....

Nous étions prêtes pour la journée atelier galles...
 
Pour un bandeau comme sur la photo (40 cm x 25 cm) Liliane a utilisé 200 galles mais on peut faire des objets plus petits .

Photo de Béatrix


Liliane a écrit : 
Il faisait très chaud, l'atelier s'est déroulé à l'extérieur. Nous avons bien ri, bien mangé, et il y a eu quelques résultats intéressants. Notre présidente, sérieuse et concentrée, a été la meilleure.

Photo de Béatrix

Photo de Béatrix


Photo de Béatrix

 
Françoise - Photo de Liliane


Photo de Béatrix

 
Jeannine - Photo de Liliane



Hélène - Photo de Liliane




Photo de Jeannine
Photo de Béatrix





Une petite guêpe de la taille d'un moucheron

oblige les chênes à fabriquer des billes de bois


C'est  Andricus kollari ou Cynips de la galle ronde du chêne,
insecte hyménoptère de la famille des cynipidés. 



La femelle pond ses œufs sous la cuticule d'un bourgeon dormant du chêne, le végétal réagit en produisant cette tumeur appelée galle.

La galle est à maturité en août, sa structure interne, initialement spongieuse, se durcit progressivement au cours de la maturation.

 Lorsque la galle est percée d'un petit trou, cela signifie que les œufs ont donné naissance à des insectes adultes ayant déjà quitté leur "nid". Cela se produit en automne de l'année où elles ont été pondues, soit l'année suivante pour optimiser les chances de survie des populations de cynips, stratégie de minimisation des risques. 

En plus de son propriétaire en titre, Andricus kollari, la galle contient souvent un squatter, un autre cynipidé et un hyménoptère parasite. 

Ces galles, très riches en tanin, étaient utilisées comme colorant : aux galles concassées, chauffées en décoction, on ajoute du sulfate de fer pour créer une réaction, on filtre pour obtenir une encre noire pourprée.

Elles étaient  utilisées dans le tannage des cuirs, également pour leur richesse en tanins.   


Quelques exemples de réalisations 

Photos de Béatrix